Comment optimiser votre impôt sur les revenus 2023 en moins d’un mois ?

28 Nov 2023 | Conseil fiscal

La fin de l’année approche, il vous reste quelques semaines pour optimiser votre fiscalité sur les revenus 2023. Nous vous présentons les 3 axes sur lesquels il est possible d’agir :

Diminuer votre revenu imposable

Le barème de l’impôt sur le revenu s’applique sur le revenu imposable du foyer fiscal qui s’obtient par la somme des revenus catégoriels (salaires, revenus fonciers etc.). Donc diminuer chaque revenu catégoriel permet de minorer le revenu imposable soumis au taux marginal du barème.

Par exemple, si vous louez un appartement vide et avez réalisé des travaux déductibles, le déficit foncier vient diminuer le revenu imposable.

Pour les salariés, vous avez peut-être intérêt à opter pour les frais réels au lieu de bénéficier de la déduction de 10 % sur le salaire net. L’arbitrage doit intervenir avant la fin de l’année.

Alléger votre impôt sur le revenu

 Certaines dépenses donnent droit à une réduction ou crédit d’impôt qui est déduit directement de votre impôt à payer. Il s’agit entre autres des dépenses pour l’emploi à domicile ou gardes d’enfants. D’autres permettent d’investir dans des PME (réduction d’impôt pour investissement dans une PME) ou encore d’aider le milieu caritatif comme les dons aux œuvres (La réduction d’impôt pour les organismes d’aides aux personnes en difficulté s’élève à 75 % pour un plafond de 1 000 euros – don Coluche).

A noter que ces avantages sont soumis au respect de conditions strictes. Par exemple pour bénéficier de la réduction d’impôt liée à un investissement PINEL il faut louer le bien durant 6 ans minimum.

Maîtriser le plafonnement des niches fiscales

Les avantages liés aux réductions et crédits d’impôt sont limités à un plafond global de 10 000 euros par foyer fiscal, peu importe le revenu imposable et la composition du foyer fiscal.

Afin de piloter votre imposition en tenant compte de ce plafond, il convient de faire la soustraction entre :

  1. Calculer ses impôts en tenant compte de tous vos avantages fiscaux
  2. Calculer ses impôts sans les avantages fiscaux soumis au plafond

Si la différence ne dépasse pas 10 000 euros cela signifie que vous profitez pleinement de tous vos avantages. Dans le cas contraire, il est recommandé de faire un calibrage de vos dépenses en vue d’optimiser.

En conclusion et afin de faire les bons choix, il est d’abord nécessaire de réfléchir à vos objectifs : défiscalisation ou construction du patrimoine. Quel que soit cet objectif, il est important de ne pas s’arrêter à la carotte fiscale et d’avoir une vision globale.

Avocat Fiscaliste à Paris

35 rue du Général Foy
75008 Paris

01 40 03 05 02

Retrouvez-moi sur

Ces articles pourraient vous intéresser !